Association village
Pour une Défense durable

Accueil > Notre chère voisine La Défense > Les projets de construction de La Défense > Tour Phare > CONFERENCE DE PRESSE

CONFERENCE DE PRESSE

dimanche 8 avril 2012, par afe

Introduction
Le principe fondamental de l’humanisme français fut durant de longues périodes de placer l’être humain au centre de toutes choses et en particulier des grands projets de développement
La Défense, quel qu’aient pu être les intentions de ceux qui en furent à l’origine, est devenue le contraire de ce grand principe de pensée et de vie.
L’argent, nous devrions dire le « fric » et le pouvoir, ont exclu l’humain et ils sont devenus le moteur d’un cycle de l’absurde qui conduit à une fuite vers l’échec et la faute urbaine. Le mur approche mais on continue à accélérer….
Voilà ce qui motive fondamentalement les réactions citoyennes des associations qui ont présenté des recours

TOUR PHARE : NOUS DENONÇONS UN QUARTIER SACRIFIE

C’est à la demande des résidents du quartier du Faubourg de l’Arche à Courbevoie que l’Association Village, dont je suis le président, a engagé un recours contentieux contre ce projet.
Lors de nos manifestations, nous avons sensibilisé avec nos tracts, l’ensemble des usagers de cette partie de La Défense et nous avons reçu le soutien écrit de 3200 pétitionnaires, en majorité des employés sur le quartier.

Mon exposé sera composé de 2 parties :
Les effets immédiats liés au chantier de construction de la tour Phare
Les effets durables qui sont malheureusement facilement identifiables dès à présent

LA PASSERELLE
En supprimant pendant les 5 ans de chantier la passerelle qui enjambe le boulevard circulaire, on veut nous imposer un accès difficile aux transports en commun et à nos lieux de travail et de vie. 30 000 personnes, femmes, enfants, PMR,… empruntent chaque jour cette passerelle de plain-pied de 24 m de large pour laquelle la Mairie de Puteaux avait déjà bloqué la construction pendant dix ans.

Un investissement de 15 millions d’euros que l’on veut détruire pour reconstruire partiellement à l’identique après le chantier, tout en édifiant entre temps une passerelle provisoire 3 fois moins large et à 6m de haut, accessible par deux escaliers, et deux élévateurs (un à chaque bout) qui, par expérience, ont un taux de panne très élevé.
En outre, compte tenu de l’exiguïté du terrain, cette passerelle sera située tout contre le chantier, avec tous les risques que cela comporte avec les travaux à proximité.
Le député-maire de Courbevoie n’accepte pas cette disposition et réclame une passerelle de plain-pied. L’exigera-t-il encore longtemps ? Même après les élections législatives ?
Gardons en mémoire qu’il fut un temps où une proposition de passerelle à 6m de haut lui convenait, raison pour laquelle, en partie, il n’a pas engagé de recours contentieux.

ACCESSIBILITE ET SECURITE PENDANT LA CONSTRUCTION DE LA TOUR
Ce chantier va entrainer la fermeture d’accès directs aux gares T2 et SNCF et à une sortie de secours SNCF. Au-delà d’un cheminement plus long et plus difficile, les conditions de sécurité des usagers seront dégradées.

Un exercice d’intervention de sécurité a été réalisé le 1er décembre 2011 dont le résultat a été jugé alarmant.
Vous-même, Mesdames et Messieurs de la Presse vous avez dénoncé un scénario catastrophe et là, avec la Tour Phare, on ajoute un obstacle de taille et personne ne réagit ?
Que faut-il en déduire par rapport à l’appétit financier d’UNIBAIL qui contribue à remettre en cause la Sécurité Publique du quartier d’affaires de La Défense ?

Voir en ligne : un quartier sacrifié

P.-S.

Nous publierons dans un prochain message la position des associations ACRI-Liberté sur le projet ARENA
Vivre à la Défense sur le projet hermitage

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0