Association village
Pour une Défense durable

Accueil > Notre chère voisine La Défense > Les projets de construction de La Défense > Tour Phare > participation de l’association LES COLLINES DE PUTEAUX

tour phare enquête publique

participation de l’association LES COLLINES DE PUTEAUX

samedi 19 juin 2010, par afe

François Vassal
5, rue Gambetta
92800 PUTEAUX
Vice président de l’Association des Habitants de la Colline de Puteaux
Association membre d’Environnement 92

Projet de la Tour Phare à la Défense
Le 04 juin 2010

Madame la commissaire-enquêteur,
Veuillez trouver ci-dessous la synthèse de mes observations relatives au projet cité ci-dessus à savoir :
LE CHOIX DE FONCIER
Peut-être que le choix de l’espace foncier retenu pour l’implantation de la Tour Phare lors du lancement du concours se justifiait-il, ce n’est plus le cas aujourd’hui ou la fusion EPAD-EPASA se concrétise. L’espace imparti dont une partie à l’aplomb des voies ferrées (trains+T2) étant de nature à créer des contraintes techniques fortes afin de trouver des appuis pour la reprise des charges du bâtiment. De ces contraintes résultent des fondations hétérogènes qui dans la durée peuvent créer des désordres résultant des tassements différentiels. En effet, on trouve des piles de poteaux isolés au droit des quais entre les voies de même que l’un trouve un radier coté Nord des voies. Ainsi, les voies ferrées sont emprisonnées à jamais dans l’espace qu’elles occupent actuellement, toute extension étant exclue à jamais ; y réfléchir est ce que je suggère vivement, il est encore temps de penser à l’avenir des générations futures qui je l’espère auront plus de sagesse et de vue prospective……. que nous.
L’ASPECT ARCHITECTURAL DU PROJET DE LA TOUR
J’ai lu avec beaucoup d’attention, l’interview de l’Architecte Auteur du projet, j’en cite deux extraits qui ont retenu mon attention et conforté mon ressenti
« Dans la Tour Phare : on peut y voir ce que l’on veut »
« La beauté est secondaire »
Bravo Monsieur l’Architecte, vous m’aidez à parler de votre projet. Pour ma part j’y vois une forme se contorsionnant pour sortir de terre puis se répandant tel une pieuvre sur quelques étages avant de ne pas choisir entre être un plan courbe et gauche ou un plan rectiligne vertical pour ne pas savoir comment finir votre projet…….. ral technique au 67ème étage. Dans ce chapitre relatif à l’aspect Architectural du projet, je reviens à l’espace foncier du site, comment ne pas se poser aussi la question de l’environnement proche des deux œuvres Architecturales et techniques majeures du quartier d’affaires de la Défense, je veux parler :
Du C.N.I.T (avant les 2 mutilations irréversibles subies en 1989 et 2002)
De la GRANDE ARCHE
Aux décideurs je crois utile de les implorer car il est encore temps de ne pas commettre l’erreur qui serait une faute d’implanter cette tour sur la partie de terrain, initialement choisie sur les voies ferrées.
SUR L’EVENTUEL FUTUR CHANTIER
CONSEQUENCES ET NUISANCES
Dans les dossiers que j’ai consultés, je n’ai pas relevé la moindre réflexion sur la prise en compte des nuisances inhérentes à la réalisation d’un chantier dans un site urbain tel que la Défense. Est-il utile de rappeler que dans ce quartier aussi, il y a des gens qui vivent, qui travaillent qui se déplacent et où la réalisation d’un chantier ne relève pas d’une promenade touristique. Il me semble qu’il aurait à ce stade été utile que soient abordés les points suivants.
 Emprise du chantier
Emprise de la base de vie
Etude du trafic des véhicules chantier à toutes les phases de la construction
-Terrassement (rotation des camions ?)
-Fondations
-Installation des grues
-Infrastructures béton rotation camions ?
-Superstructures béton rotation camions ?
-Ossatures Acier
-Pose des façades ossature et vitrages. Etc.…..
-Etude des émissions de bruit lors des démolitions programmées
Cheminement du contournement des piétons etc.…
A titre d’exemple il est prévu 4 mois de terrassement avec une rotation de 7 à 8 camions à l’heure, 70 à 80 camions/jour sur 8h environ…
INCIDENCE DES TRAVAUX PLACE CARPEAUX
Des parties de la dalle place Carpeaux et de la passerelle doivent être détruites en phase préparatoire du chantier or, il convient de noter les faits suivants :
Loué au titre « d’ouvrage d’Art », la passerelle fait 24m de large, et 70m de longueur ; Commencés en 2005, les travaux se sont terminés en 2007 : Cout 15 millions d’euros !!!
Trois ans après, on parle de démolition partielle, on peut se poser quelques questions ?....sur ce gâchis….Compte tenu de la proximité de ce chantier du C.N.I.T ; des Tours ainsi que du passage des piétons, de la circulation des taxis, ça promet un beau désordre, du bruit, de la poussière etc.… des contestations…

ASPECT H.Q.E
Les économies d’énergie sont énoncées mais non démontrées, comme en math, « affirmer ne suffit pas, il faut démonter »
On nous parle de double peau, d’éoliennes assurant l’autonomie des besoins journaliers en énergie mais quid ? De la consommation des différents équipements suivants :
ESCALATORS
MONTE CHARGES
ASCENSEURS
NACELLES DE NETTOYAGE ETC…
Nota : une consommation de 400 KwH/m2/an ne me parait pas relever d’un bâtiment performant mais déjà dépassé.

ETUDE D’IMPACT
Une étude d’impact existe, mais elle n’est pas à l’évidence, le résultat sur plusieurs domaines d’une vraie étude de terrain en particulier pour les points suivants :
TRANSPORTS
Il existe 8 moyens de rejoindre la Défense TRAINS-METRO-RER-T2-VOITURES-MOTOS-VELOS-PIETONS
- Les utilisateurs habituels constatent qu’aux heures de pointe les transports en commun Trains-métro, RER et T2 sont saturés
- En voiture, d’une manière générale les axes menant à la Défense ainsi que le circulaire sont très surchargés.
- Pour les motos et vélos (qui deviennent des moyens de substitutions) l’obstacle majeur est = l’interdiction d’accès à la dalle). A cet obstacle, il convient d’ajouter le manque de points de stationnement fiables et sécurisés.
Sur ce sujet pour la TOUR PHARE on esquive la question pourquoi ?...
L’espace foncier recevant la Tour (à l’aplomb des voies de chemins de fer) ne permet pas à l’évidence de dégager des places de stationnement pour les voitures, on va dire chez les voisins ou amis…105 places dans un parking proche et 455 places au parking du CNIT appartenant au même groupe financier quid ?si un jour il y a dissociation des 2 entités ?... Les motos sont oubliées…sous-entendu ce n’est pas notre affaire. Pour les vélos… on verra avec Defacto,…le responsable des espaces publics et ce sera les communes qui financeront avec la région ce qu’UNIBAIL devrait prendre en charge. La desserte par les taxis sur la place Carpeaux était déjà mal signalée et parfois ignorée par la majorité des personnes travaillant à la Défense, que va devenir cette station pendant les travaux ? On l’ignore, on improvisera. Un point dépose minute à la Défense cherchez bien il n’y en a pas car c’est un espace bien sûr utile mais qui ne rapporte pas d’argent aux investisseurs.
LES NUISANCES INDUITES PAR LA TOUR
La place CARPEAUX de part sa situation géographique constitue un couloir entre le CNIT, les COLLINES de l’ARCHE et la Tour SFR, orientation Sud-Sud Ouest. L’éventuelle construction de la Tour Phare bloquera l’écoulement laminaire naturel du vent qui par un effet venturi rendra l’espace de cette place absolument inhospitalier alors que c’est un lieu important de passage de piétons.
OMBRES PORTEES
De nombreux salariés travaillant à la Défense, ainsi que de nombreux résidents dans l’environnement des bâtiments de grande hauteur subissent le désagrément des ombres portées alors que le plus haut IGH actuel (TOTAL Michelet) comporte 48 étages, environ 160m de haut ; l’éventuelle Tour PHARE est prévue à 300m, presque le double. L’impact des ombres portées constituera pour l’environnement une nuisance majeure, en particulier pour le secteur pavillonnaire Courbevoisien au Nord Est de la place Carpeaux.
En Conclusion :
Au nom de l’Association des habitants de la colline de Puteaux, je fais un appel SOLENNEL à la lucidité et à la sagesse de celles et ceux qui au final auront en leur âme et conscience à se déterminer et à oser dire non ; nous nous sommes trompés en faisant le choix de ce type de bâtiment sur un espace qui peut avoir une autre vocation moins porteuse de nuisances.
Veuillez agréer, Madame la commissaire enquêteur, mes respectueuses salutations.
Puteaux le 4 juin 2010
François Vassal

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0